jeudi 24 avril 2014

ChokingOnBile (Septembre 2013)




Par Nicolas - Septembre 2013)


1) ChokingOnBile, c’est du Slamming Brutal Death à l’américaine depuis 2003… vous êtes des précurseurs en France ! 

Je ne sais pas si nous sommes les précurseurs mais le projet à réellement commencé en 2001 sous un autre nom "Bleeding Aura" et c'est en 2003 que j'ai renommé le projet. Ce qui est sûr c'est qu'au moment ou j'ai créé ce projet je ne connaissais personne d'autre en France qui faisait du SLAM DEATH, donc il y a de forte chance que je sois le précurseur (je dis "JE" car c'est un projet solo à la base). Le seul groupe qui se rapprochait de ce délire c'était FATE, un groupe du ghetto vraiment énorme et c'est d'ailleurs Nito le batteur qui m'a fait découvrir le TXDM et donc Devourment, INHATRED aussi était très groove et incroyable avant que leur chanteur (Brice) se barre à la Star Academy et abandonne le metal extreme. 


2) A la base ChokingOnBile c’est le nom d’un titre de Devourment, c’est eux qui vous ont motivés à créer un groupe et jouer du Slam ? 

Exactement, quand j'ai découvert Devourment peu après la sortie de 1.3.8. j'ai découvert LE style de death metal dont j'avais toujours rêvé, c'est ce groupe qui m'a donc motivé à abandonner mon projet de l'époque (une sorte de néo metal brutal) pour vraiment me lancer dans le death metal et en solo cette fois ci. 



3) Depuis 2003, tu es tout seul à la tête du groupe, c’est un choix personnel ? 

Depuis sa création CoB est un projet solo et j'ai composé absolument toutes les compos sauf la moitié d'une (Emo Low Cost). Fin 2007 je me suis entouré de musiciens pour faire du live. J'ai splitté le groupe pendant l'été 2009 à cause d'une baisse de motivation de certains membres. Entre temps j'ai composé et enregistré l'album "Guttural Slam Insanity" (2011) pour le plaisir mais sans en faire de promo du tout car j'avais totalement arrêté la zik en 2010. J'ai relancé Choking en février 2013 avec un line-up marseillais. Malheureusement ça n'a pas collé donc je continue désormais avec Cédric (drums) et nous testons actuellement des nouveaux zickos. 



4) Vous avez récemment sorti GangBangSlam, un titre avec 13 chanteurs venant de divers groupes de Slam, doit vous viens se projet ?

J'avais beaucoup aimé "Fick Die Bude Kaputt" de SLAM COKE, d’ailleurs je devais chanter dans le volume 2 mais mon opération des cordes vocales et le manque de temps, m'a empêché de poser ma voix. Du coup j'ai trouvé l'idée cool et voulu faire le même genre en mode SLAM DEATH. 



5) En 2011 est sortit « Guttural Slam Insanity », votre premier album, pourquoi avoir attendu tant de temps pour en composer un ? 

Tout simplement par manque de temps, de motivation et d'inspiration. C'est pendant ma pause de 3 ans que m'est venue l'idée de me lâcher et de composer un album. J'ai mis presque 2 ans pour le faire car je prenais mon temps et n'avais aucune pression, donc il a été fait petit à petit sans aucune promotion a sa sortie, sauf quand j'ai relancé le projet en 2013. 



6) Aujourd’hui en matière de Slam, la scène Française comporte quelque groupes, ils y en a qui te botes dans le lot ? 

Human Parasite envoient sévère mais c'est le silence radio chez eux... A croire qu'ils ont splitté. Happy Face étaient énormes sur l'album "Le Tigre" mais ont vite changé de délire en faisant du deathcore. Devour The Fetus envoient aussi pas mal mais ne sont pas 100% Slam. Morbid Feculent ont de l'avenir mais manquent encore un peu de maturité. Sinon y'a SLAM COKE qui envoient pas mal mais ça fait des années que j'attends leur album... je désespère. En fait pour le Slam en France y'a que dalle, c'est vraiment triste. J'ai relancé un vieux projet s'appelant "Consume The Forsaken" avec le gratteux de Archaic Icon (Bordeaux), on va voir ce que ça va donner mais ça va surement est vraiment SLAM et pas hybride comme Choking est devenu avec le temps. 



7) Un dernier mot jean pierre ? 

Merci pour ton intérêt et cette interview. Amis lecteurs, suivez nous sur note page facebook ou via notre site www.chokingonbile.fr et allez écouter notre dernier EP "Misos & Anthropos"


Slam 
France