samedi 26 juillet 2014

Katalepsy + Devour The Fetus + Flying Shit Machine + Human Shred @ La Belle Rouge - Joué Les Tours - Mardi 22 Juillet 2014

Nous étions peu nombreux réunis ce soir là, pour assister a une débauche de décibels brutales et sans concession. Il faut dire que le rouleau compresseur russe à moins d'une demi-heure de chez soi, ça ne se loupe pas. 

On commence la soirée "tranquillement" avec HUMAN SHRED, groupe local qui n'avait pas foulé la scène depuis un moment. Et pourtant les gars envoient le pâté dés le début (ils sont pas du se reposer pour autant), et délivre une prestation très énergique, une reprise du fœtus mourant en fin de set, et avec un frontman tout en cheveux et tatouages qui ne se fait pas prier pour bouger comme un diable. Le son est plutôt bon, et tout est en place. Une bonne mise en bouche. 

Ensuite les FLYING SHIT MACHINE débarquent, et c'est la catastrophe... Non je déconne, c'est la bonne découverte de la soirée, un grindcore des plus ébouriffant. Ça respire la bonne humeur, et l'humour salace aussi, en témoigne les samples porno au début de certains morceaux. J'en voit un qui grimace dans le coin, oui oui, toi à la guitare Hello Kitty, tu tires de ces gueules, en phase avec la prestation débridée. Les gars n'hésitent pas a venir avec le public, instruments en mains, participer à l'euphorie ambiante. Alala, vivement une prochaine fois, c'était bon. 

C'est au tour de DEVOUR THE FETUS, les chanceux parisiens qui accompagne les bouchers russes. Bon bon bon, c'est brutal, c'est carré, mais c'est moi ou on entend pas les bree bree du chanteur ? Autant les gutturals on les entends bien, mais les bree bree, pas la queue d'une cerise. Apparemment il doit y avoir des samples qu'on entend pas, les auraient ils oublié ? Malgré tout, les zickos semblent content de jouer ici et nous assomment les tympans. 

Et maintenant, mesdames et messieurs, les bouchers de Moscou, j'ai nommé KATALEPSY !!!!! Et la ce n'est plus la même ambiance, on entre dans la cour des grands, dans les méandres de l'horreur, l'apocalypse est sur le point de commencer. On a le droit a une avalanche de slam et de brutal death des plus exquis, les morceaux étant exécutés parfaitement, c'est carré, c'est propre, c'est violent. Et la froideur des monstres sur scène ajoute encore à l'ambiance lourde du moment. Le public ne se fait pas prier pour retourner la petite salle, Igor n'a pas suffisamment de place sur scène et rejoint le chaudron bouillonnant du pit. Les moments de communication sont brefs mais ils permettent de respirer un coup, juste avant de reprendre une grande claque dans la tronche. Et quand ça se termine, on en pleurerait presque (euh... faut pas exagérer non plus). Ce fut trop court, et tellement intense. Faut les faire revenir !!!


La froideur sur scène tranche avec les quelques mots échangés après le show, et hop la photo est prise. Merci aux associations Guttural Propaganda et MFest Asso pour cette soirée, et merci à La Belle Rouge d'avoir accueilli des sauvages pour leur plaisir auditif. 



Interview KATALEPSY (Décembre 2013)